6 méthodes sans chirurgie pour traiter l’adipomastie chez l’homme

L’adipomastie, également appelée pseudogynécomastie ou « fausse gynécomastie », est une affection médicale caractérisée par le développement d’un tissu mammaire excessif chez les hommes.

Bien que cette affection ne soit pas dangereuse, elle peut être embarrassante et provoquer une détresse psychologique. Il existe plusieurs traitements naturels qui se sont avérés efficaces pour réduire la taille des seins et améliorer l’apparence de la poitrine

Mais avant toute chose, rappelons ce qu’est l’adipomastie.

L’adipomastie, c’est quoi concrètement ?

L’adipomastie est une affection qui se traduit par une augmentation du volume des seins chez l’homme. Elle peut être causée par une croissance excessive du tissu mammaire ou par une accumulation de graisse dans la zone concernée. L’adipomastie peut se produire chez les hommes obèses et non obèses, et peut être embarrassante et inconfortable.

Les options de traitement chirurgicales comprennent la liposuccion, la chirurgie esthétique pour enlever l’excès de tissu mammaire, ou une combinaison des deux.

Fort heureusement, il est possible pour la plupart d’entre nous de se débarrasser de son adipomastie sans chirurgie ou sans avoir recours à des solutions extrêmement coûteuses et risquées.

Méthode n°1 : perdre du poids

L’un des moyens les plus efficaces de réduire la taille des seins hypertrophiés est de perdre du poids. Cela peut se faire par le biais d’un régime alimentaire et d’exercices physiques.

Certains médicaments et produits dopants, comme les stéroïdes anabolisants, peuvent provoquer une gynécomastie. Si vous prenez des médicaments qui pourraient contribuer à votre état, parlez à votre médecin des alternatives possibles.

Méthode n°2 : la musculation contre l’adipomastie

Deux méthodes peuvent être utilisées pour aider à réduire l’apparence de l’adipomastie, ou seins d’homme. La première consiste à perdre du poids en combinant régime alimentaire et exercice physique, et la seconde à pratiquer des exercices de musculation ciblant les muscles de la poitrine.

Si vous êtes en surpoids, la perte de poids réduira très probablement la taille de vos « man boobs ». Cependant, même si vous avez un poids normal, les exercices de musculation peuvent vous aider à tonifier et à sculpter les muscles de la poitrine, ce qui rendra l’apparence de vos tétons moins gonflée.

Parmi les bons exercices à essayer, citons les pompes, le développé couché et le pec fly. Si vous souhaitez développer vos muscles pectoraux, un programme d’entraînement adapté est indispensable. Pour en savoir plus, lisez notre page sur les meilleurs exercices de musculation pour lutter contre la gynécomastie et l’adipomastie.

Méthode n°3 : atténuer l’aromatase avec de bons aliments

L’aromatase est une enzyme qui contribue à convertir la testostérone en œstrogènes. Les inhibiteurs de l’aromatase sont des médicaments qui peuvent bloquer l’action de cette enzyme, et ils sont parfois utilisés pour traiter le cancer du sein.

De bons choix alimentaires peuvent également contribuer à réduire l’activité de l’aromatase. Les aliments riches en fibres, en phytoestrogènes et en antioxydants peuvent contribuer à réduire la quantité d’aromatase dans l’organisme.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre page dédiée aux meilleurs aliments contre la gynécomastie pour rééquilibrer sa balance hormonale.

Méthode n°4 : accélérer ses résultats avec des compléments alimentaires

Il existe aujourd’hui de nombreux compléments alimentaires sur le marché. Certains remèdes naturels sont très efficaces et peuvent vous aider à perdre du poids au niveau des pectoraux, à prendre du muscle et à améliorer votre santé générale. Certains sont même spécialisés dans la perte de poids liée à une adipomastie.

D’autres ne sont pas aussi efficaces et peuvent même être dangereux. Avant toute chose, consultez un avis d’un médecin compétent. Les professionnels de santé seront les plus à même de vous indiquer la marche à suivre pour traiter votre cas personnel.

Il est important de faire des recherches avant de prendre un complément alimentaire.

Méthode n°5 : cacher son adipomastie avec un gilet gainant

Si vous souhaitez dissimuler votre adipomastie à l’aide d’un gilet de compression, veillez à choisir un gilet bien ajusté et fabriqué dans une matière respirante. Évitez les gilets amples ou fabriqués dans une matière qui ne laisse pas respirer votre peau, car ils peuvent aggraver votre adipomastie.

Le port d’un vêtement de compression, tel qu’une chemise de compression, peut aider à réduire l’apparence des pectoraux gras.

Méthode n°6 : la cryolipolyse pour détruire les cellules graisseuses

La cryolipolyse est une méthode qui consiste à détruire les cellules graisseuses en les soumettant à des températures extrêmement froides. Les cellules graisseuses sont alors gelées puis meurent (phénomène d’apoptose), après quoi elles sont rejetées par l’organisme. Cette méthode est efficace pour réduire la quantité de graisse sur des parties localisées du corps, comme les poignées d’amour ou les tétons gras, mais elle peut également entraîner certains effets secondaires désagréables, tels que des douleurs et des engourdissements.

Ne confondez pas gynécomastie et adipomastie

L’adipomastie est l’hypertrophie du tissu mammaire due à une augmentation des cellules graisseuses, tandis que la gynécomastie est l’hypertrophie du tissu mammaire due à une augmentation du tissu glandulaire (glande mammaire). Bien que les deux pathologies puissent donner l’impression que les seins sont plus gros, il s’agit de deux phénomènes distincts.

En revanche, il n’est pas rare de retrouver les deux affections combinées : on parle alors de gynécomastie mixte.

Alex

Alex, 33 ans, je croyais souffrir de gynécomastie depuis mes 17 ans environ. Après avoir été énormément complexé, j'ai essayé de vivre avec.Après avoir consulté plusieurs médecins, il s'avère que je n'avais qu'une grosse adipomastie, résultat de mes années d'obésité. Je partage avec tous les hommes mes conseils pour passer au delà de sa gynécomastie graisseuse ou glandulaire.Attention : je ne suis pas médecin, et je ne donne ici que mon avis qui n'engage que moi.Consultez toujours votre médecin pour bénéficier d'un vrai suivi médical !