Gynécomastie dendritique – Définition, Causes, Traitements

La gynécomastie dendritique peut être observée comme l’un des trois stades reconnus de la mammographie et se caractérise par une forme triangulaire, dérivée du positionnement de l’aréole et des autres composants de la glande mammaire.

gynécomastie dendritique

Symptômes de la gynécomastie dendritique

En général, les manifestations de la gynécomastie sont généralement légères et localisées superficiellement. La présence d’une gynécomastie dendritique ne doit pas être négligée : gonflement avec une douleur minime ou nulle, malaise…
Des examens cliniques sont nécessaires pour progresser dans le diagnostic, et l’imagerie radiographique peut aider à identifier la présence de tissu adipeux.

Quelles sont les causes d’une gynécomastie dendritique ?

La gynécomastie dendritique est une affection qui peut être attribuée à un déséquilibre des hormones sexuelles, notamment une augmentation du taux d’œstrogènes et une diminution du taux de testostérone, généralement observé chez les jeunes hommes pendant la puberté (gynécomastie pubertaire) et chez le nourrisson.
Son traitement, cependant, ne convient pas à tous les organismes. Lors de la prise de médicaments, il est possible que l’individu connaisse une augmentation notable des seins, souvent à la suite de la prise de certains médicaments tels que la Digoxine, la Cimetidine et les antidépresseurs tricycliques.
En outre, on a constaté que la consommation d’alcool, de drogues et d’autres stupéfiants était une cause potentielle de gynécomastie dendritique.

Gynécomastie Dendritique : les traitements

Dans le cas d’une gynécomastie dendritique, une intervention chirurgicale est fortement recommandée car elle peut diminuer de manière significative le volume du tissu graisseux, rétablissant ainsi la présentation normale du sein.
La liposuccion est une opération chirurgicale couramment employée. Elle est simple à réaliser, rapide et efficace. À l’aide d’un petit ensemble d’instruments médicaux et d’une radiographie, l’excès de graisse peut être retiré sans qu’il soit nécessaire de pratiquer une incision complète.
Certaines solutions naturelles à l’adipomastie peuvent également être envisagées, bien qu’il ne s’agisse pas de solutions efficaces dans le cas d’une véritable gynécomastie.

Alex

Alex, 33 ans, je croyais souffrir de gynécomastie depuis mes 17 ans environ. Après avoir été énormément complexé, j'ai essayé de vivre avec.Après avoir consulté plusieurs médecins, il s'avère que je n'avais qu'une grosse adipomastie, résultat de mes années d'obésité. Je partage avec tous les hommes mes conseils pour passer au delà de sa gynécomastie graisseuse ou glandulaire.Attention : je ne suis pas médecin, et je ne donne ici que mon avis qui n'engage que moi.Consultez toujours votre médecin pour bénéficier d'un vrai suivi médical !